Calcul d'un escalier à plusieurs volées

 

Mise à jour : 3 juin 2016

 

Calcul d'un escalier comprenant plusieurs volées à l'aide d'une feuille :

Cette quatrième application va vous aider à calculer facilement votre escalier constitué de plusieurs volées droites et plusieurs parties tournantes à partir d'une feuille de calcul. Cette feuille est commentée à l'aide d'un dessin d'escalier.

 

Les données qui sont indispensables pour calculer un escalier sont la « Hauteur de l'escalier » (de sol à sol fini) et la « Longueur de l'escalier ». Cette longueur est souvent limitée par la longueur de la trémie (ouverture dans la dalle supérieure). L'escalier peut être prolongé au-delà de l'aplomb de la trémie à condition que le passage libre entre l'escalier et le plafond soit suffisant pour le passage d'une personne sans se baisser. Cette mesure s'appelle « l’échappée », elle est généralement de 2,10 m pour un bâtiment recevant du public, le minimum pour un escalier « privé » est de 1,90 m. 

Dans un escalier constitué de plusieurs volées droites ainsi que de plusieurs parties tournantes, la « Longueur maximale de l'escalier » est calculée au niveau de la ligne de foulée en ajoutant la somme de toutes les volées droites et des parties tournantes. « L’Angle » de chaque tournant et le « Rayon du jour » combinés avec la « Largeur de l'escalier » permettent de calculer la ligne de foulée dans chaque partie tournante. A partir de ces données, il est possible de calculer la « Longueur maximale de l'escalier ».

 Pour calculer la hauteur des marches, on utilise un rapport Hauteur / Largeur qui a été défini par François Blondel en 1675. On l'appelle « La valeur du pas de foulée » ou « Relation de Blondel ». Elle correspond à « 2 fois la hauteur d'une marche » + « 1 giron » et doit être comprise entre 57 et 64 cm. Le giron est la distance horizontale mesurée entre 2 nez de marches.

Si vous trouvez que l'escalier est trop allongé, ou si vous êtes limité en longueur par un mur ou un passage, vous pouvez ajuster la valeur affichée dans la case grise « Décalage de la 1ère marche à l'alignement de la trémie » à l'aide des 4 boutons encadrant cette case ou entrer dans la case grise « Longueur réelle de l'escalier », une valeur inférieure à la longueur maxi. Attention car la longueur de l'escalier est mesurée à la ligne de foulée, c'est-à-dire que la marche « 0 » est celle qui est au niveau du sol comme sur le dessin.

 

Voici la copie d'écran de la feuille de calcul :

Cette feuille de calcul contient des macros en VBA et peut être utilisée avec le logiciel Excel ou Libre-Office

Pour télécharger la feuille de calcul pour Excel, cliquez ici.

Pour télécharger la version pour Libre Office, cliquez ici.

 

Copie d'écran de la feuille de calcul :

 

 


Utilisation de cette feuille de calcul :

Je précise que le dessin à droite de cette feuille de calcul ne représente pas le plan de votre escalier mais rappelle uniquement les termes utilisés.

Pour utiliser cette feuille de calcul, on entre dans chaque section, la « Longueur de la volée droite » puis à côté la valeur de « l’Angle » du tournant suivant ainsi que le « Rayon du jour » de ce tournant. La case bleue à droite affiche la « Longueur de la ligne de foulée » dans ce tournant. On ajoute ensuite les dimensions des autres volées dans les lignes suivantes.

Entrez la « Largeur de l'escalier » si elle est différente de 80 cm. La ligne de foulée est considérée à la moitié de la largeur d'emmarchement si l'escalier mesure moins d'un mètre de large ou 50 cm de la rampe intérieure si sa largeur est supérieure. On peut modifier cette valeur dans la case « Distance maxi de la ligne de foulée ».

On entre aussi les « Hauteur de l'escalier », « Hauteur sous plafond » et « Hauteur de l'échappée ». On peut ajuster la « Valeur du pas » en cliquant sur les petites flèches à gauche de cette case. La case bleue en dessous indique la véritable valeur qui est prise en compte (cette valeur est recalculée du fait que le nombre de marches est arrondi). Cette valeur est aussi modifiée quand on réduit la longueur réelle de l'escalier dans le cas où le passage libre au pied de l'escalier est limité. On peut ajuster précisément le « Décalage de la 1ère marche à l'alignement de la trémie » en utilisant les 4 boutons situés de chaque côté de cette case. Cette valeur est positive si la première marche déborde de l'alignement de la trémie. Elle est négative quand cette première marche est reculée sous la trémie. La modification d'une des entrées précédentes réinitialise la « Longueur réelle de l'escalier » à la valeur de la « Longueur maximale de l'escalier », donc la valeur du « Décalage de la 1ère marche à l'alignement de la trémie » est remis à son maximum. Il est impossible d'augmenter cette valeur car la « Hauteur de l'échappée » l'interdit.

Remarque : La modification de la « Longueur à la 1ère marche » peut entraîner la modification du nombre de marches suite à une réduction significative de cette longueur. Comme c'est la longueur totale de l'escalier qui est modifiée, donc il est normal que vous puissiez avoir un décalage dans l'incrémentation/décrémentation de cette case après un recalcul du nombre de marches.

N’oubliez pas de cliquer sur une des cases entourant le reculement de départ (+ ou – 1 mm ou + ou – 1 cm) pour mettre à jour les résultats.

 

Le plan de l'escalier correspondant à cette feuille de calcul :

 

 

Balancement des marches dans un escalier :

Il est possible de balancer les marches dans les 2 tournants de cet escalier afin d'agrandir le collet des marches. Voir la page « Différentes méthodes de balancement des marches dans un escalier ».

Accès à la page balancement des marches

 


 

Voici un autre exemple avec un tournant différent de 90° :

Cet escalier est constitué d'une première volée droite de 180 cm (à l'alignement de la trémie), puis un tournant à droite à 80°, une seconde volée droite de 60 cm et enfin un quart tournant à gauche à 90°. La largeur de cet escalier est de 80 cm, la hauteur à monter est de 275 cm et la hauteur sous plafond est 250 cm.

 

Utilisation de la feuille de calcul Excel « Calcul d'un escalier multivolées » :

1) On entre les valeurs suivantes dans le tableau :

- Dans la colonne : Partie droite, Longueur de la volée droite :

    Ligne 1ère section : 180 cm,

    Ligne 2ème section : 60 cm.

- Dans les colonnes Partie tournantes :

   Ligne 1ère section : Angle de 80°, on laisse le rayon du jour à 0 cm,

   Ligne 2ème section : Angle de 90°, rayon du jour  0 cm.

- Ensuite, on entre la largeur de l'escalier (80 cm), la hauteur (175 cm), la hauteur sous plafond (250 cm). On conserve la hauteur d'échappée (210 cm) et la valeur du pas de foulée (64 cm).

On obtient 15 marches de 18,3 cm de hauteur avec un giron de 28 cm. Le pas de foulée est de 64,6 cm et la première marche de l'escalier déborde de la trémie de 33 cm. Par exemple, je veux que uniquement la première marche déborde de la trémie parce que j'ai une cloison à l'aplomb de cette trémie, alors je réduis la valeur du "Décalage de la 1ère marche à l'alignement de la trémie" jusqu'à avoir la valeur d'un giron. On réduit cette valeur et on obtient toujours 15 marches de 18,3 cm, le giron est maintenant de 27,6 cm. La valeur du pas de foulée "Valeur réelle calculée" passe à 64,3 cm, ce qui reste acceptable.

 

Copie d'écran de la feuille de calcul :

 

 

Ensuite on trace les marches sur le plan en reportant la valeur du giron sur la ligne de foulée (en pointillé bleu clair).

Remarque : La valeur du giron reportée sur le plan est légèrement réduite (27,5 cm) par rapport à la valeur calculée (27,6 cm) car le calcul de la longueur de la ligne de foulée est fait sur l'arc de cercle dans les tournants alors que le giron est mesuré en ligne droite (à la corde). Ceci est indispensable quand la position de la première marche est impérative.

 


Retour à la page d'accueil.

 

Nombre de visites depuis le 1er juillet 2007 :

http://pages.perso.orange.fr/client/php/compteur.php?url=lionel.ponnelle&df=a&dd=A&frgb=noir&tr=Non&md=7&pad=Non&comma=Non