Calcul d'un escalier droit

 

Mise à jour : 3 juin 2016

 

Calcul d'un escalier droit à l'aide d'une feuille de calcul :

Cette première application permet de calculer un escalier droit à partir d'une feuille de calcul représentant le dessin d'un escalier.

Il suffit d'entrer ses valeurs dans les cases grises, les résultats sont affichés dans les cases bleues et les cases jaunes.


Les données qui sont indispensables pour calculer un escalier sont la « Hauteur de l'escalier » (de sol à sol fini) et la « Longueur de l'escalier » (le reculement). La longueur de l'escalier est souvent limitée par la longueur de la trémie (ouverture dans la dalle supérieure), mais il peut être prolongé au-delà de l'aplomb de la trémie si le passage libre entre l'escalier et le plafond est suffisant pour le passage d'une personne sans se baisser. Cette mesure s'appelle « l’échappée » et est généralement de 2,10 m pour un bâtiment recevant du public, le minimum pour un escalier « privé » est de 1,90 m.

A partir de ces données, il est possible de calculer la longueur maximale de l'escalier.

Pour calculer la hauteur des marches, on utilise le rapport Hauteur / Largeur qui a été défini par François Blondel en 1675. Il s'appelle le « Pas de foulée » ou « Relation de Blondel ». Il correspond à « 2 hauteurs de marche + 1 giron » et doit être compris entre 57 et 64 cm. Le giron est la distance horizontale mesurée entre 2 nez de marches.

Si l'escalier est trop allongé, ou s’il est limité en longueur par une cloison, ou un passage, vous pouvez réduire le « Décalage de la 1ère marche à l'alignement de la trémie » avec les flèches ou entrer dans la case grise « Longueur réelle de l'escalier », une valeur inférieure à la longueur maxi. Attention car la longueur de l'escalier est mesurée à la ligne de foulée, c'est-à-dire que la marche « 0 » est celle qui est au niveau du sol comme sur le dessin. La ligne de foulée est représentée par la ligne pointillée sur le dessin.

Il est recommandé de cliquer sur une des cases entourant le reculement de départ (+ ou – 1 mm ou + ou – 1 cm) pour mettre à jour les résultats.

 

Voici la copie d'écran de la feuille de calcul.

Remarque : cette feuille de calcul contient des macros en VBA et peut être utilisée avec le logiciel Excel ou Libre-Office.

Pour télécharger la feuille de calcul pour Excel, cliquez ici.

Pour télécharger la version pour Libre-Office, cliquer ici.

 

 

Copie d'écran de la feuille de calcul :

 

Utilisation de cette feuille :

Entrez les dimensions principales comme la longueur de la trémie, la hauteur de l'escalier, la hauteur d'échappée et la hauteur sous plafond.

Pour augmenter ou diminuer le nombre de marches (et donc leur hauteur), vous pouvez augmenter ou réduire la « Valeur du pas de foulée », en cliquant sur les petites flèches situées à gauche de cette case. La case bleue en dessous indique la valeur qui est calculée après arrondi du nombre de marches. Cette valeur est aussi modifiée si on réduit la « Longueur réelle de l'escalier » dans le cas où le passage libre au pied de l'escalier est limité. On peut ajuster précisément le « Reculement de l'escalier » (sa longueur) en modifiant la valeur affichée dans la case « Décalage de la 1ère marche à l'alignement de la trémie » à l'aide des 4 boutons situés de chaque côté de la case.

Remarque : cette valeur est réinitialisée si on modifie une valeur dans une de 4 premières lignes. Pour modifier plus rapidement la longueur de l'escalier, il est possible d'entrer une valeur dans la case grise « Longueur réelle de l'escalier ».

N’oubliez pas de cliquer sur une des cases entourant le reculement de départ (+ ou – 1 mm ou + ou – 1 cm) pour mettre à jour les résultats.

 

Retour à la page d'accueil.

 

Nombre de visites depuis le 1er juillet 2007 :

http://pages.perso.orange.fr/client/php/compteur.php?url=lionel.ponnelle&df=a&dd=A&frgb=noir&tr=Non&md=7&pad=Non&comma=Non